BAKENTO   (Femmes)

Liss chez Taferka

 

« Mama, nsatou ! »   (Maman, j’ai faim)

« Maman, bobo ! »   

« Maman !... Caca. »

 

« Ka bia yirieti ko ô ? »    (C’est pas prêt encore ?)

« Ku lembia ko ô ? »      (Tu n’as pas cuisiné ?)

 « Kutiseti mwana wo ko ! »    (Fais taire cet enfant, bon sang ! )

«  Mais fais quelque chose, bon sang,

  Fais taire ce bébé,

  J’ai besoin de repos, moi ! »

 

« Nge ke kento,       (tu es une femme)

  Nge fwana kuzaba ku lamba ! »    (tu dois savoir faire la cuisine)

 « Le lit, la table,

  Voilà ce qui rend un homme heureux !

  Je sais e que je dis, je suis ta mère ! »

 

Savoir – tout faire

Etre excellente – en tout

Répondre aux exigences – de tous

Enfants, conjoints, parents.

Fueti sukula,     (tu dois laver, nettoyer)

Fueti komba,    (tu dois balayer, faire le ménage)

Fueti lamba,    (tu dois faire la cuisine)

Fueti longa.    (tu dois éduquer les enfants)

Miamiasoni, ni nge ! (tout ça, c’est toi qui dois le faire, toujours toi)

Tu dois assurer – de tous les côtés

Tu dois assumer – sur tous les plans

Assumer.

Assurer.

Etre parfaite !

 

« Heinnnn, wo mpe mukento ?   (Pouah ! Est-ce que c’est une femme, ça ?)

  Yandi kabuti ! »      (Elle ne met pas au monde / elle n’a pas d’enfants !)

 « Yandi ka be watoma ! Yi ! »    (Elle n’est même pas belle ! )

Etre femme,

C’est  être forcément – mère ?

Etre femme,

C’est être forcément - belle ?

Maternité.

Beauté.

Et…

Douceur 

Soumission

Le carcan !

 

Un problème ?

Chuuut ! Ne dis rien

Ne réponds pas

Tu réponds ?

Quelle insolence !

Faut pas discuter

La femme a toujours tort

L’Homme a toujours… raison

La raison du plus fort !

 

La raison du plus fort

Est-elle raisonnable ?

Est-il raisonnable

De faire porter sur la femme

Comme Atlas portant le monde

Le poids de l’Humanité ?

La femme DOIT garantir le bien de la société

« Eduquer une femme, c’est éduquer la société »

Si la société va mal, la faute à… la femme !

 

Femmes, éternelles coupables

Toutes des Eve

Oh Adam, pauvre innocent !

« C’est elle, Seigneur, c’est elle

Qui m’a fait perdre ma raison ! »

Qui a raison dans cette histoire ?

Qui a tort ?

Est-il raisonnable de toujours chercher à savoir

Qui a raison ?

Que dit la raison du cœur ?

 

Femmes, bakento,

Laissez parler votre cœur

Botika basi ba loba   (laissez parler les femmes)

Mbikeno na zonza   (laissez-moi parler)

Mbikeno !      (laissez-moi !)

(long tchip)

  

Liss Kihindou, le 24 février 2014. 

Texte lu le 8 mars 2014 à la rencontre poétique et culturelle organisée par l'assoiation TAFERKA, avec Marilena Lica-Masala, écrivaine et traductrice.