15 janvier 2017

"Bonne Année", d'Ophélie Boudimbou, Anthologie des 60 ans de la littérature congolaise.

L'histoire de la littérature congolaise commence avec Jean Malonga, en 1953. 60 ans plus tard, les auteurs du Congo s'organisent pour honorer sa mémoire et célébrer les noces de diamant de cette littérature congolaise si remarquée, en publiant un livre collectif intitulé "Anthologie des 60 ans de la littérature congolaise", publié en 2015 aux Editions L'Harmattan. Voici l'entretien que nous avons eu avec Ophélie Boudimbou, la plus jeude des auteurs ayant participé à cette anthologie.       Vertu Ophélie... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 12:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 août 2016

Makandal dans mon sang, d'Alfoncine Nyélenga Bouya

Alfoncine Nyélénga Bouya est une grande dame des lettres, je veux dire que c'est une dame qui suit au plus près l'actualité littéraire, notamment africaine ; qui ne se permet aucune restriction quand il s'agit de découvrir des livres, et derrière eux leurs auteurs. C'est ainsi qu'elle en est arrivée à fréquenter ces auteurs, à tisser avec eux des liens plus ou moins solides, surtout lorsque certaines correspondances spirituelles, pour ne pas dire philosophiques, se font jour avec ces auteurs et attisent cette amitié, comme des braises... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 19:54 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
22 mai 2016

Sincères condoléances, de Gisèle Totin

Les lettres africaines peuvent se réjouir de compter parmi elles une plume comme Gisèle Totin. Sa première oeuvre, Sincères condoléances, est de nature à vous faire promettre de suivre ses futures publications.    Pour une première oeuvre, Gisèle Totin réussit à proposer des personnages consistants, avec un caractère, des origines, une situation sociale, familiale et et professionnelle différents les uns des autres. Aucun ne peut se confondre avec un autre et l'auteur parvient à se mettre dans la peau de ces personnages... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 08:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 août 2015

L'Echo du silence, de Doris Kelanou

Doris Kelanou avait fait une entrée remarquable en littérature avec son roman L'Hôte indésirable, paru en 2007. Cette publication était d'autant plus réjouissante qu'elle émanait d'une femme. Je ne veux pas dire qu'une oeuvre écrite par une femme a plus de valeur que celle d'un homme, mais au Congo Brazzaville, la place littéraire étant surtout investie par les hommes, je ne trouve pas mauvais de saluer particulièrement les écrits des femmes, surtout lorsqu'ils traduisent un ancrage profond dans la société que... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 03:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 mai 2015

Polygamiques, de Nathasha Pemba.

Ceux qui ont entendu parler de l’anthologie Sirène des sables savent que Pénélope-Natacha Mavoungou-Pemba est l’une des plumes féminines qui ont fait leur apparition sur la scène littéraire congolaise. Ses nom et prénom étant composés, l’auteure semble avoir choisi de faire simple en signant « Nathasha Pemba » sa dernière publication, Polygamiques, qui est cependant sa première œuvre littéraire.     Ce recueil de huit nouvelles, qui vient de paraître aux éditions La Doxa, plonge le lecteur dans la société... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 02:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
19 décembre 2014

Etonnant ! Kokamwa ! de Marie-Françoise Moulady Ibovi

Dès son premier recueil de nouvelles intitulé Rue des histoires, dont nous avions parlé ici à sa parution en 2012, Marie-Françoise Moulady Ibovi avait déjà déposé sa ‘‘marque’’, si l’on peut s’exprimer ainsi : le plaisir de raconter des histoires, le désir d’offrir un tableau vivant des mœurs congolaises. Le Congo, à travers ses villes, ses expressions typiques, est le berceau dans lequel ses nouvelles prennent naissance avant de s’envoler vers un devenir qui peut varier selon la personnalité, le vécu du lecteur. Les tendances de... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 18:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 octobre 2014

Conversations entre Ciel et Terre, d'Assia Gibirila.

Conversation entre Ciel et Terre est un bouquet de nouvelles dont le parfum, emprunt de poésie et de nostalgie, saisit le lecteur aussitôt qu’il met son nez dedans et l’installe, d’emblée, dans un cocon où il se sent bien.     Entre considérations terrestres et rêveries, le lecteur se trouve réellement « entre ciel et terre ». Récits de vie, évocation du passé, témoignages ou confessions, les nouvelles de ce recueil se distinguent les unes des autres, et pourtant un même air mélancolique se dégage d’elles,... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 10:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
15 août 2014

Kiss Kiss, de Roald Dahl

Le recueil de nouvelles Kiss Kiss, de Roald Dahl, écrivain anglais né de parents norvégiens, est un vrai régal ! L’auteur vous met devant les faits, fait monter la tension petit à petit, et puis, à la fin, il fait tomber le rideau avant la scène finale, c’est-à-dire que c’est à vous de vous représenter ce qui se passe à la fin, ou de tirer les conclusions qui s’imposent. Un maître de la narration. Des chutes aussi renversantes les unes que les autres.     De toutes les nouvelles, j’ai surtout aimé celles qui mettent en... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 15:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
01 mai 2014

La préférence nationale, de Fatou Diome

La Préférence nationale est un recueil de six nouvelles, publié en 2001. Ce premier livre de Fatou Diome était déjà tout plein de promesses de délices pour ses lecteurs. Fatou Diome a confirmé, avec ses romans ultérieurs, la qualité d’une plume qui narre avec agrément, avec justesse.     L’art, chez Diome, c’est déjà l’ordre dans lequel les six nouvelles sont classées, comme si elles étaient chacune une étape de la vie du même personnage féminin, présent dans tous les textes, un personnage qui fait fortement penser à... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 18:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 avril 2014

Afropean Soul, de Léonora Miano

Quand on commence la première nouvelle du recueil Afropean Soul, on est tellement saisi par la manière dont, en quelques lignes, Léonora Miano, trace ce destin coincé, cette vie suspendue, cette impossibilité de résoudre un dilemme, que l’on se dit : c’est sans doute la meilleure ! Une nouvelle écrite comme une complainte, avec un refrain qui ouvre et qui ferme le récit de ce fou du ballon rond : « Je ne peux pas rentrer. Laisser la honte s’abattre sur moi. Les railleries et le mépris des autres m’engloutir. Autant... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]