07 août 2017

Le mariage interdit, d'Edouard Kali-Tchikati

Quelle est la denrée la plus recherchée des femmes ? La réponse dépend des femmes dont on parle, de leur pays de résidence et de la culture dans laquelle elles baignent depuis leur enfance, de leurs conditions de vie... Oui, tout dépend de la société dans laquelle elles vivent et de leur parcours personnel. Si une femme a une activité professionnelle qui lui assure une sécurité financière enviable, son besoin de trouver un homme sera motivé par d'autres raisons que celles d'ordre économique ou financier.  Or dans certains pays,... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 08:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

04 août 2017

Un enfant du pays, de Richard Wright

Richard Wright, j'ai fait sa connaissance, il y a près de dix ans, avec Black Boy. Comment oublier ce roman ? Comment oublier cette faim dévorante de l'auteur-narrateur, une faim aussi bien physique qu'intellectuelle ? La faim est un thème essentiel chez Wright, au point qu'elle apparaît dans l'un de ses titres : American Hunger, oeuvre de publication posthume, traduite en français par le titre Une faim d'égalité. La faim, c'est le désir ardent de combler les brèches, bien plus les trous béants que des siècles d'Histoire ont creusés... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 00:21 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
31 juillet 2017

Femme d'Afrique, d'Aoua Kéita

Le 31 juillet est, depuis 1962, la journée internationale de la femme africaine. C'est une femme qui est à l'origine de l'institution de cette journée à l'ONU : Aoua Kéita. Sage-femme de profession, militante politique, Aoua Kéita fut la première femme à être élue députée dans son pays, l'actuel Mali. Née en 1922 à Bamako, elle nous a quittés le 7 mai 1980, non sans nous laisser un héritage : son autobiographie, qui lui valut d'être récompensée par le Grand Prix Littéraire de l'Afrique Noire en 1976. Comme le déclare Sophie... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 00:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
20 juillet 2017

Le Ventre de L'Atlantique, de Fatou Diome

Il y a des romans que l'on relit avec un plaisir toujours renouvelé. Cela tient sans doute du fait que l'on se sent "connecté" avec l'auteur, on a l'impression d'avoir une conversation des plus agréables avec lui. J'ai toujours mon crayon en main lorsque je lis, pour souligner les passages que j'aimerais retrouver ultrieurement, sans avoir besoin de relire tout le livre. Je me constitue ainsi des "morceaux choisis" que je grignote au gré de mes petites fringales. Ce sont ces morceaux choisis que je vais vous présenter, et non une... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 22:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
17 juillet 2017

Lady Boomerang, de Marie-Léontine Tsibinda

Un couple qui s'aime, qui est uni, suscite souvent de la jalousie autour de lui, de l'envie, le désir d'être à la place de celui ou celle qui est tant chérie par son conjoint. Au lieu de se mettre soi-même en quête de la personne qui fera notre bonheur, on préfère jeter notre dévolu sur un coeur déjà épris !     C'est l'intrigue qui se profile dans Lady Boomerang, premier roman de Marie-Léontine Tsibinda. Nitou et Ntinu Luaka s'aiment d'un amour sincère et sans partage, amour couronné par la naissance d'une fille :... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 10:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
12 juillet 2017

Dracula, de Bram Stoker

Les vampires existent-ils ? "Bien sûr que non !" nous répondrait-on, si l'on osait poser cette question, il est évident que ce mythe fait partie de l'imaginaire ! C'est bien pour cette raison que les oeuvres qui mettent en scène des vampires sont classées dans la littérature fantastique, une littérature qui procure de douces frayeurs au lecteur... mais une littérature qui l'interpelle aussi, qui l'invite à douter de ses certitudes.  Quand on lit Dracula, de Bram Stoker, on comprend que le projet de l'auteur est précisément de... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 01:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 juin 2017

Philida, d'André Brink

Il se murmure, depuis quelques temps, que l'esclavage va devenir une chose prohibée, que dans un futur plus ou moins lointain tous les esclaves vont acquérir leur liberté. Par décret. Nous sommes en 1832, au Cap (Afrique du Sud). Ce sont des informations qui se chuchottent, qui se transmettent tout bas, car cette nouvelle ère apparaît encore comme un rêve trop beau pour être vrai. Il vaut mieux ne pas trop se nourrir de chimères. Pour l'instant, le seul moyen pour les esclaves de devenir libres, c'est d'être affranchis par leur... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 13:46 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
05 juin 2017

Les larmes noires, de Julius Lester

Pierce Butler a hérité de son père, qui lui-même l'avait reçue de son père, une plantation dont la prospérité atteint un niveau enviable. Cette plantation est située en Georgie. Pierce Butler possède plusieurs centaines d'esclaves, qu'il traite sans une excessive rigueur, si bien qu'aucun de ses esclaves ne souhaiterait changer de maître. Cependant Pierce Butler a une passion : le jeu, où il mise et perd systématiquement, sans pour autant se guérir de cette passion désatreuse pour ses finances.      Pour payer les... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 21:31 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
05 mai 2017

"Cogito", de Karolyn Kouakap

Elle a à peine plus de 20 ans et, déjà, elle est habitée par ce désir impérieux de penser le monde, d'exprimer les sentiments et les émotions que lui inspire le monde comme il va. Karolyn Kouakap livre son regard sur le monde dans « Cogito », un recueil de poésie publié aux Editions Edilivre. La réflexion philosophique n'est pas l'apanage des têtes chenues. Karolyn Kouakap a bien voulu répondre à nos questions.        En lisant votre titre, on pense forcément au « cogito ergo sum » du... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 21:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mai 2017

Mes élèves, ces poètes !

  Cette année, avec ma classe de 6e, nous avons observé la beauté du monde à travers la poésie. Mais la première chose qui nous a frappés, c'est d'abord la beauté du poème, la beauté du texte. Les poètes sont des magiciens : ils savent enchanter notre âme, en manipulant simplement des mots, en les tournant d'une certaine manière. Comment ne pas être séduit en découvrant le poème "Tu dis" de Joseph-Paul Schneider ? Mes petits 6e ont décortiqué ce poème pour en deviner la recette et pouvoir l'expérimenter à leur tour, avec... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 18:20 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :