06 juillet 2014

Le Mort vivant, d'Henri Djombo

Le Mort vivant est le récit d’un homme sur lequel l’appareil judiciaire et politique s’est acharné, au point que, pour son entourage, il était certain qu’il ne faisait plus partie du monde des vivants.     Alors qu’il se promenait tranquillement dans le village où il s’était rendu pour les obsèques de sa sœur défunte, Joseph est enlevé, accusé de complot. Il est déféré à la prison de la capitale où on n’attend qu’une chose : qu’il reconnaisse son forfait, qu’il signe le rapport préparé par des agents zélés et qui... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 13:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 juillet 2014

Pour terminer l'année scolaire en beauté

Je suis TROP FIERE de mes élèves, ils sont trop chou, je les kiffe ! Ils sont ingénieux, ils sont réactifs, ils sont touchants ! Pour la dernière heure de cours avec l’une de mes classes de 4e, j’ai demandé aux élèves de prendre une feuille, de se mettre par deux ou par trois, ou tout seul, et de m’écrire quelque chose, selon leur inspiration. Puis on lirait l’ensemble des productions à la fin. Il fallait écrire quelque chose comme un mot d’au revoir, une parole édifiante, un message à adresser à la classe. Le texte pouvait... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 09:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 juillet 2014

Cinquième anniversaire de la mort de Jean-Baptiste Tati Loutard à Paris

Le 21 juin 2014 a eu lieu une rencontre littéraire pour honorer la mémoire de l'écrivain Jean-Baptiste Tati Loutard, qui nous a quittés il y a cinq ans, le 4 juillet 2009. Cette rencontre s'est tenue à la Maison de l'Afrique, rue des Carmes, à Paris, à quelques mètres de la Librairie des Editions Présence Africaine, où furent publiées ses œuvres. Selon le témoignage de Rudy Malonga, à qui l'on doit l'organisation de cet hommage, Tati Loutard avait ses habitudes dans ce quartier, lorsqu'il était de passage à Paris. C'était donc... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 00:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 juin 2014

L'écrivain face à la polémique, par Sony Labou Tansi

Cela fait dix-neuf ans, jour pour jour, que Sony Labou Tansi nous a quittés. Jean-Baptiste Tati Loutard déclara, lors de l'oraison funèbre qu'il adressa à la mémoire de l'auteur le 22 juin 1995 à l'Hôtel de ville de Brazzaville, qu'il était "l'une des grandes gloires de nos lettres". J'ai retrouvé, dans les restes de mes archives à Brazzaville, durant le séjour que j'ai effectué là-bas en décembre dernier, les actes d'un colloque qui se déroula du 23 au 24 janvier 1981, colloque organisé par le Département de Littératures et... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 00:39 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
06 juin 2014

HOMMAGES à Daniel BIYAOULA

Daniel Biyaoula a été inhumé ce matin, au cimetière de Pantin, en Seine-Saint-Denis. Nombreux comme moi, auraient bien voulu accompagner à sa dernière demeure cet écrivain qui laisse, dans le livre d'or de la littérature, une signature brillante, cinglante, mais ils n'ont pu le faire en raison de leurs obligations, professionnelles ou autres. Le corps de Biyaoula repose désormais là-bas, mais n'oublions pas qu'il demeure vivant ! Il faut aller le chercher du côté de la rue des écoles à Paris, chez Présence Africaine, son éditeur,... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 16:07 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
04 juin 2014

Folie blanche et magie noire, Nika l'Africaine IV, d'Aurore Costa

Le quatrième tome du roman-fleuve Nika l’Africaine vient de paraître chez l’Harmattan. Aurore Costa a commencé cette saga en janvier 2007 avec le tome I, puis a suivi le tome II intitulé Perles de verre et cauris brisés, en décembre 2008. En juin 2011 paraît le tome III, Les larmes de Cristal. Enfin voici le tome IV, Folie blanche et magie noire,  paru en mars 2014. Ce devait être le dernier de la série, mais la boucle n’est pas encore bouclée ! L’histoire de Nika, qu’on a connue toute jeune fille dans le tome I, mariée... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 19:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 mai 2014

La préférence nationale, de Fatou Diome

La Préférence nationale est un recueil de six nouvelles, publié en 2001. Ce premier livre de Fatou Diome était déjà tout plein de promesses de délices pour ses lecteurs. Fatou Diome a confirmé, avec ses romans ultérieurs, la qualité d’une plume qui narre avec agrément, avec justesse.     L’art, chez Diome, c’est déjà l’ordre dans lequel les six nouvelles sont classées, comme si elles étaient chacune une étape de la vie du même personnage féminin, présent dans tous les textes, un personnage qui fait fortement penser à... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 18:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 avril 2014

Afropean Soul, de Léonora Miano

Quand on commence la première nouvelle du recueil Afropean Soul, on est tellement saisi par la manière dont, en quelques lignes, Léonora Miano, trace ce destin coincé, cette vie suspendue, cette impossibilité de résoudre un dilemme, que l’on se dit : c’est sans doute la meilleure ! Une nouvelle écrite comme une complainte, avec un refrain qui ouvre et qui ferme le récit de ce fou du ballon rond : « Je ne peux pas rentrer. Laisser la honte s’abattre sur moi. Les railleries et le mépris des autres m’engloutir. Autant... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 avril 2014

Marie-Léontine Tsibinda répond à une étudiante appelée Liss

Je Suis retournée au Congo seulement en décembre dernier. Je l’avais quitté après les guerres de 1997 et 1998, qui nous avaient obligés à user d’astuces pour préserver nos biens. Nous avions par exemple placé la belle vaisselle que nous avions dans une malle que nous avions enterrée derrière la maison. Nous l’avions retrouvée, intacte, avec son contenu, lorsque la vie normale reprit son cours. Des événements que je raconte dans Détonations et Folie. Pour les livres, les dictionnaires surtout, j’étais sûre qu’ils n’intéresseraient pas... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 15:29 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
25 avril 2014

Chronique d'un destin manqué, de Jessy Loemba

Il est fils unique. Son père rêve pour lui d’un avenir professionnel qui doit prendre corps en faisant des études scientifiques. Mais il est faible en sciences et excelle plutôt en lettres. Comment  être médecin ou ingénieur, selon le vœu de son père ? Il choisira donc une voie opposée à celle souhaitée par ce dernier, ce qui ne contribuera pas à améliorer des relations père-fils qui étaient plutôt distantes. Ce jeune homme, c’est Jessy Loemba, qui raconte dans Chronique d’un destin manqué comment il s’est construit à... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 15:46 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :