14 juillet 2015

Les Montagnes bleues, de Philippe Vidal.

Nous sommes en Jamaïque,  à la charnière entre le XVIIe et le XVIIIe siècle. Un planteur, John Fenwick, conjugue tous ses efforts pour que sa plantation soit aussi florissante que du temps de son père qui lui a laissé cet héritage. Il y va de son honneur. Ainsi, même s’il n’apprécie pas toujours les méthodes extrêmement violentes et implacables de son contremaître Stanton envers les esclaves, il reconnaît que grâce à ce dernier ses affaires se portent bien.     Conscient de cela, Stanton prend toutes les libertés,... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 10:04 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

13 juillet 2015

Noir Négoce, d'Olivier Merle

Finalement, lequel des deux romans je préfère, entre Les Montagnes bleues de Philippe Vidal et Noir négoce, d’Olivier Merle ? C’est que je suis bien embêtée maintenant que j’ai terminé Noir négoce, alors que j’étais persuadée, ayant lu Les Montagnes bleues en premier, que ma préférence irait plutôt vers ce roman, et pourtant je ne suis pas loin de faire porter la couronne de laurier au Noir négoce. Quelle expression ! Quel vilain jeu de mots ! Mais on aura compris que je parle du roman, bien évidemment, pas de... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 13:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
12 juillet 2015

Souveraine Magnifique, d'Eugène Ebodé

Après avoir honoré la mémoire de Rosa Parks dans le roman La Rose dans le bus jaune, paru en 2013, pour marquer le centenaire de la naissance de la militante des droits civiques, Eugène Ebodé participe dans son dernier roman à une autre commémoration : le génocide qui a ravagé le Rwanda en 1994. Cela faisait 20 ans en 2014, année de publication Souveraine Magnifique, chez Gallimard, dans la collection Continents noirs. Ce dernier roman d’Eugène Ebodé a été couronné par le Grand Prix Littéraire de l’Afrique Noire 2015, prix que... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 00:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 juin 2015

Agonies, de Daniel Biyaoula

J'ai toujours pensé que dans l'oeuvre d'un écrivain, il y a naturellement une hiérarchie qui s'établit, de sorte que un de ses livres domine l'ensemble, brille plus que les autres à cause de ses qualités qui seraient incomparables ou plus parfaites que celles des autres productions de l'auteur. Ou bien, s'il faut considérer les choses d'une autre manière, on peut dire qu'une certaine magie se dégage du livre-roi de sorte qu'il attire plutôt vers lui les lecteurs alors que les autres livres de l'auteur ne démentent pas non plus le... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 11:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
06 juin 2015

Maman je reviens bientôt, de Itoua-Ndinga

Maman  je reviens bientôt est le cri du coeur d'un jeune homme qui, au terme de nombreuses années vécues en France comme étudiant, prend la décision qui lui semble la plus salutaire pour lui : celle de rentrer dans son pays natal. Plusieurs indications nous invitent à considérer ce roman comme une autobiographie romancée. L'auteur puise dans son propre vécu pour peindre une situation à travers laquelle tant d'étudiants africains en France, plus largement en Occident, se reconnaitront. Avoir de très bonnes dispositions pour les... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 11:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 mai 2015

Le prix du pardon, un roman sentimental en trois tomes, de Fabiola Chenet

Pour un auteur, participer à un salon du livre, c’est moins l’occasion de vendre des livres que de faire des rencontres : rencontre des lecteurs mais aussi rencontre d’autres auteurs. C’est ainsi que, au premier salon du livre organisé à Verneuil-en-Halatte, dans l’Oise, en avril dernier, j’ai fait la connaissance d’une auteure native de la Réunion : Fabiola Chenet. Elle m’a intriguée tout de suite car elle n’avait pas de livres sur sa table d’exposition, mais des cartes représentant la couverture de ses ouvrages, ainsi que... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 00:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 mai 2015

Une saison blanche et sèche, d'André Brink

On a beau citer les différents critères qui font qu’un livre est digne de compter parmi les grands livres, pour moi un critère balaie tous les autres : un livre excellent, c’est celui qui vous tient éveillé, qui dissout la fatigue alors que vous avez de nombreuses heures de sommeil à rattraper, qui accompagne vos pensées longtemps après avoir tourné la dernière page, un livre qui reste dans votre esprit et se hisse bien haut dans votre mémoire de lecteur, où certains titres restent bien accrochés tandis que d’autres sont plus ou... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 11:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
18 novembre 2014

Un Yankee à Gamboma, de Marius Nguié

« Dans l’uniforme qu’il habitait, ce mercredi du mois de juin, Benjamin avait les allures d’un yankee. En français de Gamboma, un yankee est une racaille, un homme sans scrupule, qui peut commettre un meurtre sans se soucier. Il avait étendu Karine sur l’herbe, l’avait mise à quatre pattes, puis lui avait mis son gros zizi dans le cul. Cachés derrières une touffe d’herbes, nous regardions cet éboulement, nous frissonnions de peur. » L’incipit du roman Un Yankee à Gamboma, de Marius Nguié, introduit brutalement le lecteur... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 22:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
05 novembre 2014

Georges, d'Alexandre Dumas

Cela fait bien longtemps que je n’avais pas succombé à la tentation de tricher, en lisant un livre qui me passionne, c’est-à-dire d’aller jeter un rapide coup d’œil vers les dernières pages du roman pour apaiser ma curiosité ou mon anxiété quant au devenir des principaux protagonistes. D’habitude je me fais violence et je résiste avec courage ; cette fois j’ai cédé à la tempête de questionnements qui se levait dans ma tête, questionnements qui peuvent être résumés ainsi : « comment tout cela va-t-il finir ? »... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 19:33 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
24 octobre 2014

N'Être, de Charline Effah

Après avoir publié Percées et Chimères en 2011, aux éditions Jets d’encre, et participé à un ouvrage collectif, Les Lyres de l’Ogooué, en 2012, chez le même éditeur, Charline Effah revient dans l’actualité littéraire avec le roman N’Être, qui vient tout juste de paraître aux éditions La Cheminante. Le format du livre peut surprendre, pour ne pas dire décontenancer, mais qui a dit que le format ou le volume d’un livre déterminait la valeur de son contenu ? N’Être est un petit roman, sans doute, mais un petit roman qui prend son... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 19:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :