18 avril 2015

Danse des Silhouettes, de Sauve-Gérard Ngoma Malanda

Après Rêves sur cendres, le premier recueil de poèmes de Sauve-Gérard Ngoma Malanda, publié en 2011 aux Editions L’Harmattan-Congo, voici Danse des silhouettes, son second recueil, publié aux Editions Ndzé. Le mot « rêves » qui figurait dans le titre du premier livre est repris cette fois par le mot « silhouettes », autrement dit ce qui reste des choses, ou ce qui les précède. Ces deux mots, avec « squelette », « ombre », « lueur »… font partie du vocabulaire qui donne à ce recueil sa... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 19:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

01 avril 2015

Héros dans mes veines, de Destinée Doukaga.

On a coutume de distinguer les sciences des lettres, comme si les deux domaines étaient rivaux, engagés dans une lutte constante, un duel perpétuel, l’un étant appelé à tuer l’autre, à l’image des jumeaux Romulus et Remus. Or les deux peuvent cohabiter et se développer harmonieusement, comme le montrent ces hommes et ces femmes qui, tout en excellant dans les sciences, ont également manifesté leur passion pour la littérature. Ces hommes et ces femmes nous apprennent que l’on peut avoir deux amours, sans que l’un ou l’autre de ces... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 14:53 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
19 décembre 2014

Etonnant ! Kokamwa ! de Marie-Françoise Moulady Ibovi

Dès son premier recueil de nouvelles intitulé Rue des histoires, dont nous avions parlé ici à sa parution en 2012, Marie-Françoise Moulady Ibovi avait déjà déposé sa ‘‘marque’’, si l’on peut s’exprimer ainsi : le plaisir de raconter des histoires, le désir d’offrir un tableau vivant des mœurs congolaises. Le Congo, à travers ses villes, ses expressions typiques, est le berceau dans lequel ses nouvelles prennent naissance avant de s’envoler vers un devenir qui peut varier selon la personnalité, le vécu du lecteur. Les tendances de... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 18:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 novembre 2014

Un Yankee à Gamboma, de Marius Nguié

« Dans l’uniforme qu’il habitait, ce mercredi du mois de juin, Benjamin avait les allures d’un yankee. En français de Gamboma, un yankee est une racaille, un homme sans scrupule, qui peut commettre un meurtre sans se soucier. Il avait étendu Karine sur l’herbe, l’avait mise à quatre pattes, puis lui avait mis son gros zizi dans le cul. Cachés derrières une touffe d’herbes, nous regardions cet éboulement, nous frissonnions de peur. » L’incipit du roman Un Yankee à Gamboma, de Marius Nguié, introduit brutalement le lecteur... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 22:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
20 octobre 2014

Ma Chrysalide est devenue papillon 20 ans après, de Milie Théodora MIERE

Milie Théodora MIERE a eu un parcours qui encouragera plus d’une à ne pas baisser les bras, à ne pas se laisser écraser par la fatalité. La vie peut se montrer parfois bien cruelle, mais si nous passons notre temps à nous morfondre au lieu d’être dans l’action, les choses ne pourront jamais être meilleures.    (Milie Théodora Miere, à la rencontre littéraire autour de la littérature congolaise, organisée à Houdan, fin septembre 2014)   C’est l’impression la plus forte, je pense, que l’on ressent à la lecture de Ma... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 17:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 octobre 2014

Conversations entre Ciel et Terre, d'Assia Gibirila.

Conversation entre Ciel et Terre est un bouquet de nouvelles dont le parfum, emprunt de poésie et de nostalgie, saisit le lecteur aussitôt qu’il met son nez dedans et l’installe, d’emblée, dans un cocon où il se sent bien.     Entre considérations terrestres et rêveries, le lecteur se trouve réellement « entre ciel et terre ». Récits de vie, évocation du passé, témoignages ou confessions, les nouvelles de ce recueil se distinguent les unes des autres, et pourtant un même air mélancolique se dégage d’elles,... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 10:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

08 août 2014

Le Fantôme du quai d'en face, de Guy-Alexandre Sounda

Un jour, l’auteur du Fantôme du quai d’en face se fait interpeller par un clochard, sur un quai, à Paris. Il voulait passer son chemin, mais finalement il s’arrête, ou plutôt la parole du clochard l’arrête, car il la voit comme « une véritable jubilation poétique », et il a voulu la partager avec le public, en créant cette pièce.     Elle comporte un seul personnage : Jonasz, qui se présente comme un ex-lésionnaire. Oui, on pense plutôt à ‘‘légionnaire’’, ce que Jonasz est : un soldat, un homme qui a accepté... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 04:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
05 août 2014

Stèles du point du jour, de Gabriel Mwènè Okoundji

Stèles du point du jour est le onzième livre de Gabriel Mwènè Okoundji et le premier que je lis de lui. Ce recueil, qui semble prolonger les précédents, livre une poésie qui se veut héritière de la sagesse ancestrale, une poésie qui renseigne sur la nourriture spirituelle qui a fait de l’auteur l’homme qu’il est devenu. Cet homme, comme l’oiseau évoqué dans le texte introductif au recueil, est « tenu par la nécessité impérieuse d’interroger  le silence de l’univers. Par son cri, par son chant, il cherche à être en harmonie... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 14:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
31 juillet 2014

Les Nuits du Conte d'Oran, de Jorus Mabiala

« Je suis conteur. Mais il ne s’agit ni d’un engouement, ni d’un choix réel. Je suis conteur car le conte fait partie intégrante de ma culture et plus particulièrement de mon histoire personnelle. Mon éducation s’est faite au rythme des histoires de mon père qui, pour chaque chose de la vie, a une histoire à conter, et ma mère l’accompagne toujours par des remarques, des chants ou des danses. J’ai donc vécu toute ma vie dans le conte ». Voilà, c’est dit : Jorus Mabiala et le conte ne font qu’un. C’est ainsi qu’il... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 13:21 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
26 juillet 2014

Afin que tu te souviennes, d'Emilie-Flore Faignond

Afin que nous nous souvenions de cette période qui précède et qui suit les indépendances congolaises, Emilie-Flore Faignond écrit Afin que tu te souviennes. C’est son autobiographie, certes, mais c’est surtout une immersion vivante, émouvante, édifiante dans la communauté des Métis des deux rives du fleuve Congo.     Léopoldville, qui devient par la suite Kinshasa, et Brazzaville sont les deux scènes principales de cette longue tranche de vie, qui commence aux premiers frémissements de cette fleur sensible qu’est... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 13:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :