05 août 2014

Stèles du point du jour, de Gabriel Mwènè Okoundji

Stèles du point du jour est le onzième livre de Gabriel Mwènè Okoundji et le premier que je lis de lui. Ce recueil, qui semble prolonger les précédents, livre une poésie qui se veut héritière de la sagesse ancestrale, une poésie qui renseigne sur la nourriture spirituelle qui a fait de l’auteur l’homme qu’il est devenu. Cet homme, comme l’oiseau évoqué dans le texte introductif au recueil, est « tenu par la nécessité impérieuse d’interroger  le silence de l’univers. Par son cri, par son chant, il cherche à être en harmonie... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 14:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

31 juillet 2014

Les Nuits du Conte d'Oran, de Jorus Mabiala

« Je suis conteur. Mais il ne s’agit ni d’un engouement, ni d’un choix réel. Je suis conteur car le conte fait partie intégrante de ma culture et plus particulièrement de mon histoire personnelle. Mon éducation s’est faite au rythme des histoires de mon père qui, pour chaque chose de la vie, a une histoire à conter, et ma mère l’accompagne toujours par des remarques, des chants ou des danses. J’ai donc vécu toute ma vie dans le conte ». Voilà, c’est dit : Jorus Mabiala et le conte ne font qu’un. C’est ainsi qu’il... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 13:21 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
26 juillet 2014

Afin que tu te souviennes, d'Emilie-Flore Faignond

Afin que nous nous souvenions de cette période qui précède et qui suit les indépendances congolaises, Emilie-Flore Faignond écrit Afin que tu te souviennes. C’est son autobiographie, certes, mais c’est surtout une immersion vivante, émouvante, édifiante dans la communauté des Métis des deux rives du fleuve Congo.     Léopoldville, qui devient par la suite Kinshasa, et Brazzaville sont les deux scènes principales de cette longue tranche de vie, qui commence aux premiers frémissements de cette fleur sensible qu’est... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 13:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
13 juillet 2014

J'étais nu pour le premier baiser de ma mère, de Tchicaya U Tam'si

Les admirateurs de Tchicaya U Tam'si, ainsi que tous ceux qui étaient curieux de le lire, ne pourront plus se plaindre de l'indisponibilité de ses œuvres. En effet c'était incompréhensible, pour les lecteurs, inadmissible que les livres d'un auteur au rayonnement international comme Tchicaya U Tam'si ne soient pas réédités, ne puissent être lus autrement qu'en les empruntant à une bibliothèque suffisamment riche et diversifiée pour proposer du Tchicaya U Tam'si. Grâce au travail de Boniface Mongo Mboussa, cette aberration, cette... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 03:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 juillet 2014

Auteurs du Congo Brazzaville

Il y a quatre ans, j'avais établi une liste des auteurs du Congo Brazzaville, présentée lors de ma communication sur la littérature congolaise, 50 ans après l'indépendance du pays. Je savais pertinemment que cette liste n'était pas complète, d'une part parce que de nouveaux auteurs apparaissent chaque année et je ne suis pas forcément au courant, d'autre part parce que je savais que certains noms m'échappaient. Effectivement, sur place, quelques noms m'avaient été communiqués. Et depuis cette date, que de découvertes d'auteurs... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 00:09 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
11 juillet 2014

La Confession des âmes, de Berthrand Nguyen Matoko

La Confession des âmes est le sixième livre de Berthrand Nguyen Matoko. Après une première rencontre avec cet auteur au travers de sa poésie, il me tardait de le découvrir comme prosateur.     Pierre-Yves Duchâteau est un Français de bonne famille. Il est enseignant et a demandé une affectation à l’extérieur de la France, pour découvrir du pays. Son choix se portait sur un pays d’Asie, mais il est affecté à Libreville, au Gabon, contre son gré. Les paroles bienveillantes de son père, ancien diplomate qui a séjourné dans... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 02:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

06 juillet 2014

Le Mort vivant, d'Henri Djombo

Le Mort vivant est le récit d’un homme sur lequel l’appareil judiciaire et politique s’est acharné, au point que, pour son entourage, il était certain qu’il ne faisait plus partie du monde des vivants.     Alors qu’il se promenait tranquillement dans le village où il s’était rendu pour les obsèques de sa sœur défunte, Joseph est enlevé, accusé de complot. Il est déféré à la prison de la capitale où on n’attend qu’une chose : qu’il reconnaisse son forfait, qu’il signe le rapport préparé par des agents zélés et qui... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 13:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 juillet 2014

Cinquième anniversaire de la mort de Jean-Baptiste Tati Loutard à Paris

Le 21 juin 2014 a eu lieu une rencontre littéraire pour honorer la mémoire de l'écrivain Jean-Baptiste Tati Loutard, qui nous a quittés il y a cinq ans, le 4 juillet 2009. Cette rencontre s'est tenue à la Maison de l'Afrique, rue des Carmes, à Paris, à quelques mètres de la Librairie des Editions Présence Africaine, où furent publiées ses œuvres. Selon le témoignage de Rudy Malonga, à qui l'on doit l'organisation de cet hommage, Tati Loutard avait ses habitudes dans ce quartier, lorsqu'il était de passage à Paris. C'était donc... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 00:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 juin 2014

L'écrivain face à la polémique, par Sony Labou Tansi

Cela fait dix-neuf ans, jour pour jour, que Sony Labou Tansi nous a quittés. Jean-Baptiste Tati Loutard déclara, lors de l'oraison funèbre qu'il adressa à la mémoire de l'auteur le 22 juin 1995 à l'Hôtel de ville de Brazzaville, qu'il était "l'une des grandes gloires de nos lettres". J'ai retrouvé, dans les restes de mes archives à Brazzaville, durant le séjour que j'ai effectué là-bas en décembre dernier, les actes d'un colloque qui se déroula du 23 au 24 janvier 1981, colloque organisé par le Département de Littératures et... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 00:39 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
26 avril 2014

Marie-Léontine Tsibinda répond à une étudiante appelée Liss

Je Suis retournée au Congo seulement en décembre dernier. Je l’avais quitté après les guerres de 1997 et 1998, qui nous avaient obligés à user d’astuces pour préserver nos biens. Nous avions par exemple placé la belle vaisselle que nous avions dans une malle que nous avions enterrée derrière la maison. Nous l’avions retrouvée, intacte, avec son contenu, lorsque la vie normale reprit son cours. Des événements que je raconte dans Détonations et Folie. Pour les livres, les dictionnaires surtout, j’étais sûre qu’ils n’intéresseraient pas... [Lire la suite]
Posté par Kihindou à 15:29 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :